asptt judo strasbourg

asptt judo strasbourg

Article DNA coupe Vollmer Cadets Seniors 2011

 

 

Coupe Edmond-Vollmer à Lauterbourg L’ASPTT en force

 

 

Les apparences sont trompeuses. Moktar Diallo paraît avoir pris l’ascendant sur Laurent Abis, mais c’est l’équipe une de l’ASPTT qui a été sacrée à l’issue d’un duel fratricide.

 

L’ASPTT Strasbourg a classé ses deux équipes sur les plus hautes marches du podium, samedi, lors de l’Open par équipes organisé à Lauterbourg. Les cadets strasbourgeois ont également brillé.

 

De nombreux clubsétaient présents ce week-end au judo club de Lauterbourg, pour la 41 e édition de la coupe Edmond Vollmer.

La journée du samedi était réservée pour les cadets, cadettes et seniors – masculins et féminines – qui disputaient l’Open par équipes. Une compétition ouverte aussi aux clubs étrangers où tous les compétiteurs ont eu beaucoup de plaisir à combattre. Le dimanche a été consacré aux benjamin(e)s et minimes qui s’affrontaient individuellement pour remporter la coupe Vollmer.

Lauterbourg à domicile

Seule équipe cadette représentée, les filles de Lauterbourg n’ont pas eu à combattre, n’ayant pas d’adversaire en face. Chez les seniors en revanche, un combat a eu lieu, opposant Lauterbourg aux filles du Strasbourg université club (SUC). Avec trois victoires contre deux pour les Strasbourgeoises, ce sont les filles du club organisateur qui remportent la finale.

Dans la catégorie cadets, sept clubs sont venus en découdre dont le club d’outre Rhin de Fribourg. Face aux clubs de Quatzenheim ou de l’APM judo club entre autres, les jeunes Allemands parviennent à se hisser en finale. Mais l’ASPTT ne se laissera pas bousculer et remporte le titre.

 

Les seniors entrent à leur tour sur les tatamis. Dix-neuf équipes vont s’affronter sous le regard attentif des arbitres et du public venu nombreux. La compétition, amicale, réunit des compétiteurs de tous âges venus pour pratiquer mais également voir du beau jeu. À l’image d’Arnaud Brillant, membre de l’ASPTT. À 33 ans, celui qui entame sa onzième saison a constitué une équipe avec trois amis.

Wolfisheim et Krautergersheim se classent troisièmes. Dans ce dernier club, on a pu notamment voir le jeune, mais déjà talentueux Jules Cuny, membre du Crej de Strasbourg, qui pratique depuis l’âge de six ans et qui était là pour se mesurer aux plus âgés. « C’est moins explosif comme judo mais ce sont de vrais “renards”, ça ne sera pas facile », confiait-il avant son premier combat.

En finale, le choix devait s’opérer entre l’équipe une ou deux de l’ASPTT. Entre judokas qui se connaissent par cœur, le match est animé et très intense. Pour faire durer le plaisir, le dernier combat se prolonge même de trois minutes, aucun des deux judokas n’ayant pris l’avantage auparavant. C’est un extraordinaire ippon qui permet à l’équipe une de faire respecter la logique en s’imposant avec trois victoires.

149 prétendants pour 10 titres

Le dimanche, ce sont donc les plus jeunes qui s’affrontaient. 149 participants se disputaient le titre dans 10 catégories allant des 34 kg aux plus de 73. Chez les plus légers, Steven Odegaard de Hockenheim s’impose devant Florian Denkewitz. Cinq autres victoires sont aussi à mettre au compte des Allemands venus en force.

Chez les 38 et 42 kilos, la victoire revient respectivement à Dorian Weiss-Marie, d’Heidelberg, et Benjamin Bruder, du BC Karlsruhe, le club de Ronald Hube également, vainqueur en 60 kg. Les deux autres lauréats sont David Krätzel en 50 kg et Jan Goldhammer chez les plus de 73.

Côté français, Adrien Serra de Souffelweyersheim, Loïc Mitaine de Benfeld et Justin Schirmann d’Haguenau se classent premiers en 55, 60 et 73 kg. Une journée très satisfaisante quant à la qualité des combats.